Peut-on renégocier un prêt à la consommation ?

Le prêt à la consommation se définit comme un crédit qu’une banque peut accorder à un particulier pour le financement de l’acquisition d’un bien ou d’un service affecté ou non affecté. Le remboursement de ce crédit s’échelonne dans le temps. Alors que la législation autorise la renégociation d’un prêt immobilier, elle ne permet pas la révision des conditions de remboursement d’un crédit à la consommation. Des solutions autres que la renégociation de leur prêt à la consommation sont malgré tout mises à la disposition des emprunteurs.

L’impossibilité de renégocier un prêt à la consommation

La possibilité de renégociation de crédit est seulement offerte par la législation française pour les prêts immobiliers. Lorsque l’emprunteur est aux prises avec des difficultés de remboursement, procéder à la renégociation d’un prêt immobilier avec son prêteur peut constituer une option avantageuse pour les parties impliquées. Mais en ce qui a trait au crédit à la consommation, il est impossible pour l’emprunteur d’envisager une opération de renégociation. Une fois le contrat signé, il n’a d’autre choix que de l’honorer tel que négocié. Il ne peut sous aucun prétexte revenir sur sa décision pour réduire ses mensualités ou modifier la durée de son remboursement. Cela s’explique en partie par la nature du crédit à la consommation, qui possède des montants et des durées trop faibles et par conséquent trop peu rentables pour les institutions bancaires prêteuses. C’est pour cette raison qu’un emprunteur doit faire preuve de vigilance au moment de choisir un créancier et les conditions générales d’un prêt à la consommation.

Les solutions disponibles

Un consommateur confronté à un manque passager de ressources financières, qui souhaite bénéficier de conditions de remboursement plus attractives ou qui veut mettre sur pied un nouveau projet peut, à défaut de renégocier son prêt à la consommation, profiter d’autres options.

  • Il peut faire une demande de report de remboursement d’échéance partiel ou total auprès de son institution financière prêteuse. Durant une période spécifique, il peut choisir de mettre un terme au remboursement de son prêt et/ou de ses intérêts.
  • Il peut également se tourner vers le rachat de crédit.

Le fonctionnement du rachat de prêt à la consommation

On sait déjà d’entrée de jeu que le terme de renégociation pour un crédit de consommation ne fait aucunement référence à une opération bancaire, c’est-à-dire que la renégociation de ce type de prêt avec l’institution bancaire qui a accordé le financement ne peut se faire à proprement parler. Tel que mentionné dans la section précédente, la renégociation de crédit n’est réalisable que dans le domaine immobilier. Il est cependant tout à fait envisageable de décider de négocier des conditions autres en ayant recours au rachat de crédit.

Car si la renégociation d’un prêt à la consommation n’existe pas, le rachat de crédit à la consommation en revanche existe bel et bien. Le mode de fonctionnement diffère cependant légèrement. Ce genre d’opération vise à faire racheter par un organisme bancaire plusieurs crédits afin de solder les divers crédits en cours, mais également de mettre en place de nouvelles modalités de remboursement telles qu’un nouveau taux fixe, une durée plus longue, une mensualité réduite. Des frais de remboursement anticipé seront exigés par les anciens créanciers, frais qui seront reportés dans le contrat de crédit révisé. On peut retrouver dans l’opération différentes catégories de crédits à la consommation. Le demandeur a même l’opportunité d’ajouter un montant additionnel dédié à un projet personnel afin d’échapper à la nécessité de contracter un nouvel emprunt et surtout de rattacher la somme à la mensualité nouvellement réduite, susceptible d’entraîner un prolongement de la durée initialement prévue.

SIMULATION REGROUPEMENT DE CRÉDITS
GRATUIT & SANS ENGAGEMENT